Contrat CDI : tout comprendre

Partager l'article :

Lorsqu’un employeur décide d’embaucher un salarié, il doit lui fournir un contrat de travail. Le marché du travail français connaît deux types de contrats principaux, le CDD (contrat à durée déterminée et CDI (contrat à durée indéterminée). Nous allons dans cet article, expliquer ce qu’est un CDI quels sont ses avantages, et en quoi il diffère du CDD. 

Contrat CDI

Qu’est-ce qu’un contrat CDI ?

Ici nous allons répertorier les caractéristiques du contrat CDI. 

Le CDI est considéré par le code de travail comme la forme classique du contrat de travail. (art. L1221-2 du code du travail) 

Ce type de contrat, comme son nom l’indique, est à durée indéterminée. Cela signifie que tant que le contrat n’est pas rompu, il est valide.  Le CDI peut revêtir une forme verbale ou écrite. 

Lorsque le contrat CDI est mis à l’écrit, il doit comporter plusieurs mentions obligatoires : 

  • Les coordonnées des parties
  • le lieu de travail
  • les obligations et fonctions du salarié
  • la durée de la période d’essai ( celle -ci n’est pas obligatoire et est comprise entre 1 et 4 mois)
  • le salaire
  • les congés payés
  • la durée du préavis de fin contrat
  • les clause de mobilité ou de non concurrence doivent apparaître si l’employeur veut en faire application

 Si le contrat CDI est verbal, il doit tout de même respecter les exigences du code du travail ainsi que celles des conventions collectives. 

Quels sont les avantages d’un contrat à durée indéterminée ?

Le contrat CDI permet au salarié de bénéficier de plusieurs avantages. Le premier avantage est que les modifications de ce type de contrat ne peuvent se faire sans l’accord du salarié. L’employeur ne peut donc contraindre un salarié en CDI à modifier ses conditions de travail. 

Le deuxième avantage est bien sûr la stabilité de la situation professionnelle, car la durée du contrat est indéterminée. Le CDI n’a donc pas de fin prévue, et un employeur doit respecter une procédure bien précise s’ il veut y mettre fin. 

Autre bénéfice caractéristique du CDI est la possibilité de rompre le contrat par accord mutuel, dit rupture conventionnelle. Celle-ci permet aux parties de se libérer réciproquement, sans avoir à passer par une procédure de licenciement, souvent risquée pour l’employeur et traumatisante pour le salarié. 

Enfin, le contrat CDI permet d’obtenir plus facilement des crédits auprès d’établissements bancaires.  

Quelle différence entre un contrat en CDI et un contrat en CDD ?

Ainsi nous pouvons d’ores et déjà voir que la principale différence entre le CDI et le CDD repose sur la durée de ces contrats. Toutefois ce n’est pas la seule différence,la justification, la durée de la période d’essai et les indemnités de fin de contrat diffèrent. 

En effet l’employeur doit pouvoir justifier d’un recours au CDD (hausse temporaire de l’activité, remplacement temporaire d’un salarié…) contrairement au contrat CDI qui est la forme normale des contrats. 

Par ailleurs, la durée de préavis d’un CDD est comprise entre 1 jour et 2 semaines. 

Enfin le calcul de l’indemnité de fin de CDD est différent du contrat CDI. Là où le CDI calcule l’indemnité en fonction de l’ancienneté du salarié, le CDD accorde une indemnité de 10% du salaire brut perçu durant le contrat. 

L’employeur devra toutefois rester attentif car si le salarié en CDD voit sa présence prolongée au delà de la fin de son CDD sans renouvellement, celui-ci sera requalifié en CDI

Pour résumer

  • Le CDI est une forme de contrat sans date de fin prévu
  • Le CDI apporte notamment une stabilité professionnelle
  • Le CDI se différencie notamment du CDD par sa durée

Laisser un commentaire